Jump to content
Sign in to follow this  
TB250

E-light de chez Airtech

Recommended Posts

Bonjour à tous,

Airtech commercialise un petit planeur de 1m80, le « light », décliné en version planeur pur ou en version motorisée pour son frère jumeau, le « E-light ».

E-light_1.thumb.jpg.27019b2d4862a121366627e6e13638e6.jpg

C'est une machine 3 axes dotée d’un double dièdre et dépourvue de volets (ce qui serait à mon avis franchement dispensable dans cette gamme d’envergure, voire tout bonnement contre-productif). Le fuselage est en carbone/kevlar et l’aile en D-box. Le tout affichant un budget de 215 euros avec un degré de fabrication très avancé… je ne sais pas comment s’en sort financièrement Airtech (franchement, je les soupçonne d’abriter une colonie de mutants à 5 bras pour fabriquer leurs planeurs, je n’ai pas d’autre explication…).
La finition est tout bonnement irréprochable, tout s’emboite à la perfection. Autre petit détail, le choix des couleurs de l’entoilage : le violet et l’orange (des couleurs complémentaires) présente non seulement une très bonne visibilité en l’air, mais également une très jolie bouille au sol.

E-light_2.thumb.jpg.5d7b588539de73af530f892af764ca7f.jpg

E_-light_3.thumb.jpg.3ac2355c9f70ba2d01ca8345416b8ca8.jpg

Les présentations faites, passons au vif du sujet : le comportement en l’air. La première chose qui frappe, c’est la motorisation. Le petit 2210 préconisé ne pèse que 43g, mais il suffit allègrement pour assurer des montées quasi à la verticale ! Si le planeur a donc la même envergure qu’un easyglider par exemple, on comprend rapidement qu’il boxe dans une catégorie radicalement différente en termes de poids/trainée et donc de performances. Question lipo, une zippy compact 3S 1300mAh 25C assure un job parfait : elle rentre tout juste dans le fuselage et permet un centrage optimal. Le planeur est évidemment un poids plume (650g en ordre de vol) et s’avère un redoutable chasseur de pompes. Il est également assez fin et ne rechignera pas à remonter le vent. Question atterrissage, l’absence de volets ne s’avère pas du tout pénalisante. Etant donné son poids plume, remonter les ailerons de 1cm permet en effet de freiner rapidement le modèle.
A noter que le centrage notice (38% de la corde) m’a semblé trop avant. Il faut en effet donner pas mal de crans de trim à cabrer pour que le planeur vol droit, et il remonte franchement au test du piqué. En reculant le CG, la machine devient par ailleurs curieusement plus saine face au vent.
Point positif, la dérive s’avère être un modèle d’efficacité. Elle permet de spiraler dans un mouchoir de poche. La voltige n’est évidemment pas le domaine de prédilection de ce petit planeur, mais par curiosité, j’ai pu constater que la dérive permet pratiquement de tenir le vol tranche avec un peu de vitesse (un peu bancal, il ne faut pas oublier le double dièdre…) !

Conclusion : ce planeur est un vrai coup de cœur. La machine idéale pour voler en début de soirée par exemple, quand il n’y a plus un souffle de vent et que le sol commence à restituer de la chaleur. C’est un plaisir presque organique de pouvoir évoluer dans un tout petit espace et d’accrocher des pompes à quelques mètres de soi. Le planeur reste alors littéralement scotché en l’air. Et puis franchement, vue le prix, vous auriez tort de vous priver…

Share this post


Link to post
Share on other sites
Sign in to follow this  




×
×
  • Create New...

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.