Jump to content
Jean Pierre Bayle

Vol à vue en immersion

Recommended Posts

Bonjour

 

Ce post est un peu long ; asseyez vous donc confortablement et, éventuellement, prenez, à titre préventif, une aspirine.

 

Le titre est un peu provocateur. Le conseil qui va suivre a déjà été donné mais, à mon avis, sans en préciser suffisamment les tenants et aboutissants pour pouvoir véritablement le mettre en pratique.

 

Réglons tout d'abord un point qui, je pense, est une des sources qui empêche un véritable progrès dans la perception de la position d'un drone. Il s'agit des termes "commandes inversées" que l'on voit fréquemment employés à tort et à travers, en particulier quand il s'agit de vol de face. Les commandes ne sont jamais inversées ; elles agissent toujours dans le même sens ; ce qui est inversé, c'est la perception que l'on a de leur effet ; en vol de face, en mettant le manche de droite (en mode 2) à droite, pour vous, le drone s'incline à gauche ; pour lui, il s'incline bien à droite ; c'est ce qu'on appelle l'inversion !

 

On se sert souvent de cette règle au début de l'apprentissage du vol de face afin d' acquérir les automatismes nécessaires. Pourquoi, alors, ne pas inventer une règle pour le vol latéral, ou une autre pour le vol dos, ou pour faire un Flip, etc.? Croyez-vous sérieusement que les pilotes qui enchaînent des figures hallucinantes à toute vitesse se posent à chaque instant des questions du genre : " voyons, le drone est de trois quart face en montée, si je veux le faire tourner à gauche, (donc, pour moi, avec une inclinaison à droite), je vais pousser le manche de droite vers la gauche (commande inversée !),ou......l'inverse ! etc ....".

 

Alors, comment font ils ? Ils appliquent le titre de ce post : ils font du VOL À VUE EN IMMERSION ! En véritable immersion, le pilote qui portent des lunettes se trouve à la place...... du pilote ! Les références extérieures sont celles du drone, et pas les siennes. Quand il constate que le drone s'incline vers la gauche, pour le redresser, il ne se pose pas la question de savoir si le drone est de profil, de face ou de trois quart ; il ne se soucie pas non plus de sa position par rapport au drone ; il peut même lui tourner le drone ! Il applique sans réfléchir la bonne correction (ici, manche de droite à droite).

 

Donc, vous l'avez compris, en vol à vue, il faut faire de même : vous mettre à la place du pilote ! C'est un exercice purement mental : voir ce que ce le drone voit et pas ce que vos yeux voient. Comme pour tout le reste, il faut s'entraîner, s'entraîner et encore s'entraîner, et ceci, dès l'instant où vous apprenez à piloter. N'attendez pas de maîtriser un peu le drone pour commencer cet exercice mental ; c'est non seulement une perte de temps, mais un frein à vos progrès ultérieurs. Prenons l'exercice de base : vous êtes derrière le drone, qui vous tourne donc le dos, et vous cherchez à le maintenir horizontal, dans l'axe, à hauteur constante. Je suis certain que la plupart d'entre vous regarde..... le drone ! Il penche à droite ; vous redressez en mettant le manche de droite à gauche. Il commence à pivoter à gauche ; vous poussez le manche de gauche à droite, etc. Ce n'est pas la bonne approche ; vous ne devez pas regarder pas le drone : VOUS ÊTES LE DRONE ! Vous voyez ce que le drone voit. Quand, pour vous, le drone penchait à droite, pour lui, la ligne d'horizon s'incline à gauche ; et cela quelle que soit la position du drone ; vous allez agir sur la commande latérale pour VOUS ramener à l'horizontale.

 

C'est plus facile de s'entraîner à cet exercice mental quand le drone est en translation lente. Vous faites un petit circuit (par exemple, avec un nano qx) dans votre salon. Je décolle ; je vois la bibliothèque ; mon regard balaie la bibliothèque ; j'aperçois une plante verte ; je vais vers elle ; vous ne vous posez pas la question de savoir si elle est à droite ou à gauche de la bibliothèque ( en fait, elle est à droite) et si le drone est de profil ; continuez à regarder devant lui ; vous êtes " en approche" sur la plante verte ; un coup d'œil (à partir du drone, et pas à partir de la position où vous êtes réellement) et vous apercevez une chaise sur la droite ; vous allez vers la chaise ; surtout, ne sortez pas les yeux du cockpit (sinon, vous allez paniquer, car le drone est maintenant de face!) ; vous êtes dans le drone et ......vous vous voyez devant légèrement à droite ; vous rigolez intérieurement (et à l'intérieur du drone!) en voyant la tête crispée que vous faites. Pour éviter cette vision (!), vous pivotez tranquillement pour retourner vers la plante verte, etc....

 

Ce n'est pas facile de se"projeter" ; cet exercice mental est très fatigant ; quand vous sentez que vous vous mettez à nouveau à regarder le drone au lieu de regarder devant lui, vous arrêtez.

 

Je vous assure que le jeu en vaut la chandelle ; au fur et à mesure de vos progrès, cela vous permettra de tenter de nouvelles figures acrobatiques, sans avoir à réfléchir des heures sur "comment (dans quel sens) je vais bouger les commandes".

 

 

Bon entraînement

 

Jean Pierre

 

 

Envoyé de mon iPhone en utilisant Tapatalk

Share this post


Link to post
Share on other sites

Si un modo passe par là, il faudrait peut être intégrer ce post dans le sujet épinglé "exercices pour apprendre à piloter", rubrique "conseils de pilotage".

 

 

Envoyé de mon iPhone en utilisant Tapatalk

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est une très bonne approche, et je pense que beaucoup en vienne à agir de cette façon sans meme le savoir ! Perso j'ai que du vol à vue à mon actif, et parfois j'ai réellement l'impression d'etre en FPV, il suffit juste d'etre concentré et ça vient tout seul !!

 

On anticipe mieux les trajectoires, les obstacles etc..

 

Très bon sujet JP !

Share this post


Link to post
Share on other sites

"quand vous sentez que vous vous mettez à nouveau à regarder le drone au lieu de regarder devant lui, vous arrêtez."

 

C'est peut-être cela le secret du vol à vue en immersion : regarder ce qui se passe devant le drone.
 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Moi quand je vole je chantonne la chanson de supercopter (ok les plus jeunes ne peuvent pas comprendre...) et c'est comme si j'y étais ! Au bout d'un moment, les automatismes viennent tout seuls.

 

Pour les plus vieux qui ont connu les trois jours de sélection pour le service national : il y avait le test du simulateur avec à la moitié du temps une (vraie) inversion des commandes. C'était pareil : déstabilisant au début puis une fois que les gestes étaient acquis ça le faisait.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Si un modo passe par là, il faudrait peut être intégrer ce post dans le sujet épinglé "exercices pour apprendre à piloter", rubrique "conseils de pilotage".

je regarde ça de suite

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est une super approche que je vais me dépêcher de mettre en place parce que le drone qui se prend les rideaux à cause d'un mauvais choix de direction c'est chiant :)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Acquérir des automatismes, là est le challenge.

Essayer donc de descendre des escaliers à toute allure en réfléchissant à ce que vous faites, la chute est inévitable !

Pour ma part, je consomme du simulateur à haute dose, non pas pour simuler des vols, je ne trouve pas les simulateurs très réalistes, mais pour enchaîner des exercices me permettant d'acquérir ces automatismes. Il faut dire qu'un crash avec un racer est monnaie courante, en avion, c'est souvent pas mal de monnaie dépensée !

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai lu tes explications très détaillées de Jean Pierre mais elles me laissent quelque peu perplexe. Je pratique l'avion depuis quelques années et j'avoue que je ne me suis jamais posé autant de questions. Mes yeux et ma pensée restent au sol ; je n'ai pas le don d'ubiquité. Comme certains l'ont dit, les réflexes s'acquièrent par la pratique jusqu'à devenir des automatismes. En voltige avion, on répète la même figure jusqu'à obtenir les bons réflexes.  Certes, tu as raison, les commandes ne sont pas inversées et elles agissent toujours dans le bon sens mais les réflexes sont loin d'être naturels lorsque l'on débute en aéromodélisme ; que ce soit un avion, un hélico ou un drone.  Malgré tout, on parle couramment d'inversion lorsque la réaction du modèle est contraire à la commande qui aurait due être effectuée. Je fais de l'écolage régulièrement  en double commande et je parle beaucoup à mon élève en lui donnant la positon des manches sur lesquels il doit agir (évidemment, je ne pourrai pas le faire avec de la voltige) et je suis bien au sol ; c'est bien la position relative du modèle qui me fait réagir.. Depuis quelques mois, je me suis mis au drone  et le pilotage ne me pose aucun problème ; les réflexes acquis dans l'aéromodélisme traditionnel y sont pour beaucoup bien sûr. Quant au vol en immersion, il est différent puisque l'on pilote comme si on était aux commandes de l'appareil. Par contre, je suis d'accord, plus on réfléchit, plus on fait d'erreurs. Pour les simulateurs, j'en possède un de puis plusieurs années et il est très réaliste mais, pour arriver à un niveau de réalisme proche de la réalité, il faut passer quelques heures à comprendre comment il fonctionne et à  le paramétrer correctement sinon, on est déçu.

 

En conclusion, chacun sa méthode pour piloter et seul le résultat compte  mais je ne suis pas convaincu que celle décrite soit la plus simple mais elle a le mérite d'aborder les choses sous un aspect différent.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je suis d'accord avec toi ; chacun fait comme il le sent. Toutefois, un avion ou un helico (avec le drone entre les deux), ce n'est pas tout à fait la même chose. Quand tu quittes l'avion des yeux quelques instants, tu sais où le chercher quand tu y reviens (il est un peu plus loin sur sa trajectoire), ce qui n'est pas toujours le cas avec un helico à faible vitesse ou en stationnaire. L'important, c'est de s'entraîner, encore et encore.

 

 

Envoyé de mon iPhone en utilisant Tapatalk

Share this post


Link to post
Share on other sites

quelqu'un aurait t'il le nom d'un simulateur qui emule le fpv?

je possede u une version officielle de phoenix  les multi rotor diy semblent ne pas etre dans ses cordes alors en ce qui concerne le FPV..

Share this post


Link to post
Share on other sites



×
×
  • Create New...

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.