Jump to content
Sign in to follow this  
Alphonse

Les étapes avant de pouvoir intégrer des prises de vues aériennes à ses vidéos professionnelles

Recommended Posts

Bonjour à tous,

Comme je l'évoquais dans ma présentation, j'ai fait l'acquisition d'un Mavic pro 2 en vue d'intégrer des vues aériennes aux vidéos que je vends à mes clients.

Je n'ai compris qu'une fois le drone reçu et la formation en ligne passée que cela allait s'avérer bien plus complexe que prévu.

Ma question est la suivante Quelles sont précisément les étapes à passer pour pouvoir vendre des films qui contiennent quelques prises de vues aériennes, et quel coût faut-il prévoir en plus de l'achat du drone et de ses accessoires ?

J'ai cru comprendre qu'il était possible de prétendre à un subventionnement de la formation par l'AGECIE en ce qui me concerne (Entreprise Individuelle de publicité), mais que la plupart de ceux qui en font la demande ne parviennent jamais à leurs fins (bien qu'ils cotisent).

Tout cela pour dire qu'une formation à 2000€ + une semaine de mon temps de travail (ce qui est très compliqué) + tout ce que j'ai oublié...  me paraît un investissement bien trop onéreux pour quelques plans que je vais intégrer dans l'année à mes vidéos. Il me faudra bien 10 ans avant d'espérer rentabiliser un tel investissement.

Faut-il que je revende mon matériel et que je fasse une croix dessus ou existe-t-il d'autres solutions, plus rapides et moins coûteuses ?

Tous les vidéastes qui intègrent des prises de vues aériennes à leurs créations sont-ils vraiment passés par toutes ses étapes ? 

 

Merci à vous pour vos réponses et retours d'expérience.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut,

Bon, je vais essayer de faire dans le concis, on développera plus tard si besoin.

Premier point, si tu fais des vidéos à but commercial ou professionnel (toutes les vidéos qui ne sont pas destinées à un usage privé), alors oui il faut être professionnel.

Ensuite tu peux très bien sous-traiter la prise de vue et ne demander que les rushes.

Si tu veux faire tes propres vidéos, alors il faut que tu te déclares en tant que pro.

Tu parles de formation en ligne, c'est celle sur AlphaTango pour les drones de plus de 800g ? Ça ce n'est que pour le loisir.

Pour résumer, depuis juillet 2018, tu dois passer un examen théorique dans un centre de la DGAC (30€ l'inscription), suivre une formation afin d'obtenir une attestation d'aptitude.

Il faut ensuite rédiger ce qu'on appelle un MAP (Manuel d'Activités Particulières). Pour faire simple c'est un document dans lequel tu décris tout ce que ta société peut faire et comment le faire.

Après ça tu dois déclarer ton activité à la DGAC, faire une DNC (déclaration de niveau de compétence), effectuer une déclaration d'activité de photographie et cinématographique aérienne, et t'assurer.

Ensuite, chaque prestation entrainera son lot de demandes d'autorisations,... ou pas en fonction de certains paramètres (lieu de la prestation,...). Mais il faut tout de même savoir qu'un vol nécessite un minimum (ou beaucoup plus) de préparation. Et c'est à mon sens tout l'intérêt de la formation : savoir ce qu'on a le droit de faire ou ne pas faire, où trouver les infos aéronautiques, quelles autorisations demander et à qui, etc...

 

Voilà c'est en gros les étapes nécessaires. Hormis le MAP, le reste n'est que formulaires à remplir, le plus souvent en ligne. Bref rien de bien méchant.

Alors oui c'est potentiellement long et couteux (pour ce qui est du financement, je laisse le soin à ceux qui savent de répondre).

Te bloquer une semaine de ton temps de travail sera le strict minimum, en supposant que tu passes l'examen en candidat libre et que tu fais toute "la paperasse" sur ton temps libre.

Après je ne dis absolument pas ça pour te décourager, au contraire, si tu peux le faire fonce. C'est super intéressant, très instructif, et j'en passe. Mais ça nécessite un investissement en temps et argent à ne pas prendre à la légère.

Si tu en as la possibilité, essaye peut-être, dans un premier temps, de sous-traiter les prises de vue, histoire de voir la plus value qu'apportent les images aériennes.

Ça te laissera également le temps de préparer déjà l'examen en candidat libre.

N'hésite pas si tu veux plus d'informations.

 

Blutch.

Share this post


Link to post
Share on other sites

+1 Blutch

Il a tout dit, oups, presque tout! et une erreur concernant alphatango ?C'est aussi pour les professionnels...?

 

@Alphonse

Une prestation de télépilote professionnel coûte en moyenne 500€, de 200€ minimum à + 1000€, tout dépend si c'est des photos ou vidéos, et de la duré, qu'il te sera souvent imposé, pour la captation.

Pour chaque demande au près de la DGAC, que tu enverras par courrier et en recommandé, tu recevras un réponse avant les 15 jours de la date de réception.

Le jour J, pour des raisons de météo ou autres, tu es dans l'incapacité d'opérer avec ton drone. Tu es obligé de refaire une demande pour une autre date... ex: pour l'usage d'un drone identique mais pas déclarer (remplacement du drone par le fabricant, le numéro de série du drone ne correspond plus).

L'assurance professionnel varie entre 500€ à + 1000€, tout dépend de ton matériel et accessoires, mais aussi d'autres closes s’inscrivent sur ton contrat, donc la note peut être salé le jour d'un sinistre avec la franchise.

 

J'aime la paperasse une aide non négligeable lorsqu'on débute. ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je me suis peut-être mal exprimé. Bien sûr qu'AlphaTango est destiné aux pros, il est même obligatoire de s'y déclarer. Mais là je mentionnai juste le mini examen en ligne, qui lui est destiné aux drones de loisir.

Attention JP avec ta "paperasse", elle mélange documents destinés aux professionnels et documents drones de loisir. De plus il me semble que quelques documents ne sont plus à jour.

Quoiqu'il en soit la bible reste le guide édité par la DSAC : Guide_drones_activites_particulieres.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci à vous pour vos réponses.

Prendre une semaine de mes très rares congés pour partir me former n'est encore pas véritablement ce qui m'arrête.

Mais plus le coût de toutes ces démarches et assurances en comparaison des tarifs que je pratique pour donner de la visibilité aux petits artisans et commerçants de ma région (qui en bien besoin), oui !

J'espérai pouvoir donner une nouvelle dimension à leurs vidéos (ce qui pourrait en principe être permis par la démocratisation des drones), mais c'était sans compter sur le cadre réglementaire toujours très zélé de notre beau pays. Je ne dis pas que la conduite de drones est sans risques, mais tout ca pour faire voler un drone qui fait le poids d'un jouet quatre ou cinq fois par an, il ne faut pas pousser.

J'avais commencé par demander des devis à des professionnels pour sous-traiter leurs prestations, mais entre l'organisation délicate et leurs tarifs trop élevés pour le budget de mes clients, c'était impraticable.

J'aurai dû me renseigner avant d'acheter le drone :(

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je comprends bien la problématique et on peut saluer ton désir de respecter la réglementation. Certains auraient été moins regardant vis à vis de la loi, jusqu'au jour où...

Pour ce qui est des coûts , il y a en effet le stage, mais il y a peut-être des solutions pour le financer tout ou partie, par le FAF (comme tu l'as mentionné l'AGEFICE dans ton cas). Concernant l'assurance, tu peux passer par un courtier. Juste pour un Mavic 2 et des prestations assez "simples" ("simple" n'est ni un jugement de valeur, ni péjoratif), tu devrais t'en tirer pour un peu plus de 300€ à l'année. Après libre à toi de refuser une prestation que tu juges trop "risquée" (gros plans des vitraux d'un cathédrale classée MH, ou je ne sais quoi).

La réglementation peut paraître "trop zélée", mais c'est comme ça dés qu'on touche à la 3ème dimension. Elle est faite pour sécuriser l'espace aérien et les personnes, et elle le fait plutôt bien. Il y a quand même très peu d'accidents aériens en France.

Pour être et avoir été de l'autre côté (du côté des aéronefs avec personnes à bord), je suis bien content qu'il y ait un cadre légal assez "strict", même si ça n'empêche pas certains de faire n'importe quoi.

Pour finir, j'ai vu que certains photographes et vidéastes "s'associent" avec des télé-pilotes. Ça leur permet de faire abstraction toute la partie technico-administrative et d'avoir des images à prix plancher. En contrepartie ça permet au télé-pilote de se faire connaitre, d'avoir un petit volume de prestations, ... C'est souvent valable pour quelqu'un qui commence dans le métier.

Pour ça tu peux retrouver sur AlphaTango, la liste des exploitants déclarés (en bas de la page dans "Liens utiles"). Tous ne font pas des prestations, mais au moins tu as ceux qui sont déclarés dans ta localité (ou aux alentours).

Edited by Blutch

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai tout à fait conscience que sans cadre légal strict, il y aurait énormément de dérives et d'accidents.

Mais ce n'est pas ceux qui en font un usage professionnel et tiennent à leur matériel qui constituent le plus grand danger en la matière.

Je suis effectivement en train de me pencher sur les possibilités de financement, mais avec L'AGEFICE, c'est apparemment très problématique. Beaucoup de promesses et peu de remboursements. Leurs pratiques sont très dénoncées. Si certains d''entre vous sont passés par leurs services (ou en l’occurrence absence de service), j'aimerai avoir leur retour d'expérience. 

Merci pour tes conseils @Blutch

Share this post


Link to post
Share on other sites
Sign in to follow this  




×
×
  • Create New...

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.